MARIE ROGATIEN
05/03/2010 | 

Lors du premier tome de La mort, j'adore!, Clémence, 15 ans, grosse fille aux cheveux gras et au visage couvert de boutons mourait d'un coma éthylique au cours d'une soirée et ressuscitait en démone envoyée sur terre pour vaincre les forces du Bien. Au cours d'une confession « sanglante » avec un journaliste, l'adolescente expliquait comment elle menait de front sa vie de collégienne et de génie du Mal. Un an a passé, Clémence n'a pas tout dit et elle revient. Nouvelle école, nouvelle classe, nouvelles missions, nouvelle vengeance : le lecteur risque fort d'agoniser de plaisir. Dans un style mordant et maîtrisé, Alexis Brocas conte avec allégresse et ce qu'il faut d'ironie les péripéties d'un voyage scolaire en Angleterre, décrit des combats gore entre créatures célestes et infernales avec la maestria d'un Guillermo del Toro à plume et peint quelques scènes de ménage parentales et des cours à l'Académie de Belzébuth avec un brio rare. La mort à la Brocas, vous allez adorer !

La mort, j'adore !, saison2, d'Alexis Brocas, Sarbacane, 395p., 16€.