Les adolescents qui regardent des films montrant des acteurs en train de fumer ont deux fois plus de risque de commencer, conclut cette étude portant sur plus de 5.000 ados de 15 ans. Cette étude, publiée dans la revue scientifique Thorax, contribuera au débat sur les facteurs qui encouragent à la première cigarette et sur les mesures de prévention du tabagisme chez les jeunes. En somme, faut-il aussi interdire la cigarette dans les films?

L'étude transversale menée dans 6 pays européens par des chercheurs de l'Université de Bristol et de la Dartmouth Medical School (Etats-Unis) rapporte que les adolescents les plus exposés aux films dans lesquels les personnages fumaient sont 73% plus susceptibles d'avoir essayé la cigarette. Une fois ajustés pour les facteurs confondants, l’étude conclut à risque plus élevé de 32%.

Menée à partir des données de la grande étude cohorte Avon Longitudinal Study of Parents and Children (ALSPAC) qui, au départ avait recruté 14.500 femmes enceintes, les chercheurs ont utilisé l’interview assistée par ordinateur pour interroger leurs enfants adolescents sur une base de 50 films sélectionnés au hasard, tirés d'une liste de 366 films populaires contemporains. Le nombre d'occurrences de personnages en train de fumer dans chaque film a été comptabilisé.

Les résultats confirment que plus nombreuses ont été les expositions au tabagisme dans les films, plus le risque d’avoir essayé la cigarette est élevé.

  • ·         Les ados les plus exposés sont 73% plus susceptibles d'avoir déjà essayé la cigarette vs les moins exposés (RR :1,73 IC :95% de 1,55 à 1,93) et après ajustement, ce risque relatif tombe à 1,32.
  • ·         Les ados les plus exposés sont 47% plus susceptibles de déclarer qu'ils fument, après ajustement pour l'âge, le sexe, les facteurs sociaux et les influences familiales. (RR :1,47 IC :95% de 1.7 à 2.1).

 

En effectuant une méta-analyse des études existantes, les auteurs concluent que le tabagisme dans les films double la probabilité d’avoir essayé la cigarette (RR :2,13 IC : 95% de 1,76 à 2,57) et augmente de 68% la probabilité de fumer actuellement (RR :1,68 IC :95 % de 0,40 à 2,01).

En conclusion, cette étude de grande envergure est une contribution précieuse à la discussion sur les habitudes de tabagisme chez les adolescents et apporte un précieux instantané sur le développement des habitudes tabagiques à l’adolescence.

Source: Thorax August 25 2011 doi:10.1136/thoraxjnl-2011-200489 Smoking in movies and adolescent smoking: cross-cultural study in six European countries.