Les cigarettes mentholées sont de plus en plus prisées par les adolescents selon des enseignants américains. Ces cigarettes aromatisées font la joie des cigarettiers... Et la législation peine encore à préciser leur interdiction.

Pour attirer de nouveaux clients, l’industrie du tabac a nombre d’atouts dans ses manches. L’addition d’une saveur mentholée au tabac des cigarettes lui permet d’atteindre une cible bien définie : celle des adolescents. En particulier les jeunes Afro-Américains, comme l’ont constaté les auteurs d’une étude menée en Californie.

 

Lisa Henriksen et Stephen Fortmann enseignent à l’école de médecine de la prestigieuse Université Stanford, en Californie. Ils ont minutieusement analysé les choix marketing des cigarettiers américains, et leur impact sur la consommation de tabac. Résultat : l’usage d’additifs mentholés entraîne une augmentation nette du nombre de fumeurs parmi les adolescents, en particuliers afro-américains. « La préférence pour les cigarettes mentholées chez les ados fumeurs est passée de 43,4 % en 2004 à 48,3 % en 2008 », indiquent en effet les auteurs.

Les cigarettes au menthol plaisent plus aux adolescents, une façon pour les cigarettiers de développer leur marché.
Les cigarettes au menthol plaisent plus aux adolescents, une façon pour les cigarettiers de développer leur marché. © Lanier67, Flickr CC by nc-nd 2.0

Rendre le tabac attractif

Sans grande surprise, Lisa Henriksen et Stephen Fortmann ont également mis en évidence une association directe entre le nombre de jeunes dans un quartier et celui des publicités pour les cigarettes mentholées. Ils insistent également sur la stratégie de réduction des prix réduits à laquelle se livrent les industriels. « C’est un facteur important, car le maintien de prix bas permet d’augmenter la consommation », souligne Henriksen.

 

« Les compagnies productrices de tabac font tout pour rendre le tabagisme plus attractif pour les adolescents », juge Fortmann. Et le fait d’« ajouter du menthol dans les cigarettes rend également plus difficile l’arrêt du tabac ». Ces méthodes sont d’autant plus dangereuses que « de nombreux fumeurs croient à tort que l’ajout de menthol rend les cigarettes moins nocives pour la santé ».

 

Les auteurs recommandent donc à la Food and Drug Administration américaine (FDA) d’interdire l’usage du menthol. Celle-ci n’a pas encore pris de décision en ce sens, même si une loi interdit déjà depuis 2008 l’utilisation de treize saveurs sucrées pour aromatiser les produits du tabac.

 

En France, la vente de cigarettes aromatisées à la vanille est interdite depuis 2009. Toutefois, le menthol, ainsi que d’autres saveurs comme le cacao, ne sont pas concernées par cette restriction. Et comme ces interdits ne concernent pas non plus le tabac à rouler, les cigarillos ni les feuilles de tabac, les fabricants de ces produits ont développé toute une série de nouveaux arômes : fraisemangueananas, menthol, sucrées, chocolat, caramel. Ils ont encore un coup d’avance sur la législation…

Source : Destination Santé