Festiv' attitude

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager cet article avec mon réseau professionnel sur VIADEO Votez pour vos articles favoris sur Yahoo! Buzz
Depuis 4 ans la ville de Bordeaux se mobilise contre les consommations excessives d’alcool, en particulier chez les jeunes. De nombreuses actions ont été menées sur les lieux festifs avec pour ambition de responsabiliser chacun quant à sa consommation, son comportement et pour que la fête à Bordeaux rime avec convivialité, savoir vivre, respect des autres. 
La démarche s'inscrit dans la continuité des actions menées par le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance de la mairie de Bordeaux, en faveur de la santé et de la tranquillité publique. 
Concrètement le projet festiv’attitude c’est l’installation de bornes éthylotest dans les établissements de nuit, l’organisation d’opérations capitaine de soirée, la mise en place de bus de nuit, des interventions d’animateurs de prévention sur l’espace public, le tout avec un slogan : Dose la dose ! 

Les 23 et 24 juin, de 12 à 19h, et le 25 juin, de 15à 18h, au centre commercial Mériadeck, un stand de prévention permet d’aborder les questions autour de l’alcool, des produits stupéfiants et du VIH/sida.
 
 
 

Dose la dose !

Cette campagne a pour objectif d'inciter les jeunes Bordelais à conserver la festiv'attitude : faire la fête avec modération et surtout concilier soirées et activités de jour. Elle donne une véritable lisibilité au projet "prévention des consommations excessives d’alcool chez les jeunes" mené par la mairie de Bordeaux et ses partenaires. Festiv’attitude s'articule autour de plusieurs actions de prévention, mais aussi de dissuasion. La campagne a été conçue par des jeunes étudiants de l'ECV (École de Communication Visuelle, du Campus Chartrons).
 
Agrandir
Multiples actions toute l’année

La sensibilisation s'inscrit dans la continuité des actions menées par le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de la mairie de Bordeaux en faveur de la santé et de la tranquillité publique : bornes éthylotests gratuites dans 12 bars et discothèques volontaires de la Victoire et Paludate (initiative pilote que Jean Louis Borloo envisage de développer en France), adaptation des bus de nuit aux horaires de fermetures des lieux de fête, vidéo-protection dans les quartiers Paludate et Victoire, opérations Capitaine de soirée, contrôle des bars associatifs et des épiceries, etc.
 
Agrandir
Festiv’attitude a pour ambition de limiter les phénomènes de violences et d’incivilités liés à l'alcool, notamment aux abords des établissements de nuit, sur les quais, sur le parvis de la gare ou en fin de semaine dans les transports en commun. La Ville souhaite également lutter contre l’appropriation par des jeunes de nouveaux lieux de consommation, en particuliers lors d’événements ponctuels (place de la Comédie, miroir d’eau des quais…). 

Festiv’attitude est un projet global de sensibilisation de la jeunesse, destiné à améliorer des comportements qui peuvent s’avérer souvent dangereux et problématiques pour les intéressés, comme pour celles et ceux qui se trouvent à proximité. Il est conduit par un groupe de réflexion mis en place à Bordeaux depuis fin 2006, inspiré du projet québécois Educ’alcool qui prône "la modération pour promouvoir la culture du goût au détriment de celle de l’ivresse".
 

Festiv'attitude en action 

Des actions concrètes déjà mises en oeuvre

  • Installation de bornes éthylotest : 12 établissements volontaires sont équipés de bornes (7 à Paludate, 4 à la Victoire, 1 à la Rock school) permettant aux clients de s’auto évaluer sur leur état d’alcoolisation et donc leur capacité à conduire leur véhicule. Cette action est accompagnée par une association spécialisée dans la prévention (ANPAA), les animateurs, au-delà de l’utilisation des bornes, sensibilisent lors de soirées d’animation les clients sur les risques liés aux conduites addictives.
  • Bus de nuit et tramway : réajustement des horaires de la ligne de bus de nuit desservant le campus universitaire, la Victoire et les quais de Paludate afin d’être en cohérence avec les horaires de fonctionnement des établissements de nuit (travail avec Kéolis transports). 
    Concernant le tramway, nous avons étudié avec Kéolis la possibilité d’avancer les horaires de départ du 1er tram (actuellement 4h45). Des contraintes techniques et financières (temps de nettoyage des voies, coordination des correspondances) n’ont pas permis de modifier les horaires.
  • Sécurisation de la voie publique : présence permanente et renforcement des effectifs police sur site (compagnie de CRS sur site une fois par mois)
  • Contrôle des bars associatifs et épiceries de nuit : les services de police ont accentué leur lutte contre le non respect de la législation sur les débits de boisson, concurrence déloyale avec les bars traditionnels : actuellement des fermetures administratives de bars associatifs ainsi que certaines épiceries et sandwicheries sont en cours, d’autres sont à venir.
  • Résidentialisation du quartier : installation depuis quelques mois par la ville de caméras de vidéosurveillance et de bornes d’accès pour les rues adjacentes au quai de Paludate, à la satisfaction des riverains qui unanimement reconnaissent une nette amélioration de la situation
  • Tenue de stands prévention en milieu festif: Discothèques ou évènementiels tels que la fête du vin. A noter qu’en préambule à la tenue des stands en discothèque nous organisons une formation du personnel de l’établissement autour des questions d’alcool, produits stupéfiants et VIH/sida.
  • Sensibilisation de la grande distribution : principal « fournisseur » de boissons alcoolisées auprès des jeunes, la grande distribution et plus particulièrement le groupe Auchan (Mériadeck) souhaite s’impliquer dans la prévention et nous permet la tenue d’un stand sur lequel le public est sensibilisé autour des questions d’alcool, de produits stupéfiants et de la prévention VIH/sida.
  • Mise en place d’une commission de la vie nocturne permettant de croiser les informations des différents partenaires impliqués sur ce temps de la ville. C’est également l’instance qui permet d’articuler les différentes opérations à mener auprès des débits de boisson.
  • Modification de l’arrêté préfectoral fixant les heures de fermeture des débits de boisson : depuis janvier 2010 les discothèques peuvent fermer à 7h (arrêt de la vente d’alcool à 5h30) afin de gérer au mieux les fins de nuit, fluidifier les flux de clientèle quittant notamment le secteur Paludate, proposer un retour au calme avant le départ de l’établissement et coïncider avec les horaires des différents transports en commun.
  • Participation à l’élaboration d’un site Internet (la plan B) en direction des organisateurs de soirées étudiantes.
  • Réalisation d’une campagne de communication par les étudiants de l’Ecole de Communication Visuelle.
  • Travail spécifique avec le public étudiant en partenariat avec quelques Bureaux des Etudiants (BDE) pour l’aide à l’organisation d’une soirée festiv’attitude.
  • Rédaction d’une charte des soirées étudiantes en partenariat avec les écoles du Campus Chartrons et la Préfecture.
  • Rédaction avec des parents d’élèves du collège Alliénor d’Aquitaine d’un livret sur le "bon discours" à tenir à ses enfants sur ces questions d’alcool, sur le modèle d’Educ’alcool (programme Québécois) en partenariat avec le syndicat viticole Bordeaux et Bordeaux supérieur, très impliqué dans la promotion du goût et de la modération.
  • Participation de la ville de Bordeaux à un groupe de travail européen sur le "Safer Drinking Scenes" piloté par le Forum français de la sécurité urbaine.
  • Mise en lien avec l’équipe "Tendance alternative festive" composée de médiateurs, qui intervient en prévention et réduction des risques sur les espaces publics festifs fortement investis.
  • Expérimentations d’interventions et d’animations de prévention sur les espaces publics sur lesquels une alcoolisation excessive et récurrente a été repérée : places de l’hyper centre, quais...
  • Participation aux Campulsations, évènement qui propose aux nouveaux étudiants de découvrir la ville à travers des manifestations culturelles 

 
Les partenaires de la campagne festiv’attitude 2011

  • La direction départementale de la sécurité publique,
  • La préfecture de Gironde,
  • Le procureur de la République
  • Kéolis,
  • Les associations des commerçants de la Victoire et de Paludate,
  • Le conseil général de Gironde,
  • L’ANPAA association nationale de prévention en alcoologie et addictologie,
  • Le CEID (Comité d'étude et d'information sur les drogues,
  • L’Hôpital Charles Perrens,
  • La ligue contre le cancer,
  • L’Université de Bordeaux, PRES (Pôle de recherche et d'enseignement supérieur),
  • Le CROUS,
  • La Prévention routière,
  • Le groupe Auchan,
  • Le centre commercial Mériadeck,
  • La Ville de Bordeaux (CLSPD + DGVU).
 

Le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD)

Le CLSPD est une instance partenariale de coordination des actions de prévention de la délinquance, regroupant l'ensemble des acteurs qui oeuvrent dans ce secteur. Il est présidé par le Maire, le Procureur de la République et le Préfet, ou leurs représentants. A partir d'un diagnostic local et d'informations partagées, des actions sont construites pour répondre aux problématiques de terrain. Le CLSPD de Bordeaux s'articule autour des thèmes suivants : prostitution, jeunes en errance, aide aux victimes, médiation scolaire, toxicomanie, violences intra-familiales, prévention de la récidive, médiation citoyenne, prévention primaire, citoyenneté, etc.