Le manga confère aux adolescents une «identité sociale»
M. B.   
03/07/2009    |

L'essor des mangas et la passion des adolescents pour la culture japonaise sont un phénomène de plus en plus important en France. À tel point que certains chercheurs s'intéressent à cet engouement grandissant. Jean-Marie Bouissou, directeur de recherche à Sciences Po, constate «une véritable addiction aux mangas chez les jeunes, causée par la publication d'un nouveau volume tous les deux ou trois mois, contre une bande dessinée par an en moyenne en France. Le lecteur reçoit donc sa dose régulièrement.» Autre clé du succès, selon le spécialiste du Japon contemporain : «le suspense quasi permanent que l'auteur introduit toutes les vingt-cinq pages en moyenne, les mangas étant toujours prépubliés sous forme d'épisodes dans les magazines japonais». Enfin, «le manga parle aux adolescents de ce qui les intéresse : premiers rendez-vous amoureux, sexe, etc. C'est une éducation sentimentale sur un mode décontracté et comique, explique Jean-Marie Bouissou. En lisant des mangas, le jeune se découvre ainsi une identité sociale et intègre une véritable communauté».