Les soirées étudiantes privées d'«open bar»



 

D. Ch. - 20/10/2008 - Le figaro
.

Le ministère de la Santé sonne la fin des beuveries étudiantes. Au cœur du plan Bachelot figure l'interdiction des soirées «open bar», dont l'entrée est payante mais dans lesquelles l'alcool est servi à volonté. «Cette terrible habitude donnait lieu à de véritables orgies aux conséquences souvent dramatiques : comas, morts sur les routes ou encore conduites sexuelles à risque, souligne Renaud Bouthier, le président de l'association de prévention Avenir Santé. Pour le symbole, il était donc vraiment temps de mettre fin à cette valorisation de l'ivresse chez les jeunes.» Ces derniers temps, grandes écoles et associations d'étudiants ont pris conscience de ces dérives, et plusieurs ­chartes de bonne conduite ont été signées. L'an dernier, quelque 178 bureaux des élèves se sont ainsi engagés à organiser des fêtes «responsables», reposant quant à elles sur une limitation du nombre de verres servis à chaque étudiant ou encore sur l'incitation à désigner un conducteur sobre.